ACTUALITE

______________

2016

 

Invité au Salon du Livre de Colmar les samedi et dimanche 26 et 27 novembre

 

Conférence à l'ALEP à Colmar le 17 novembre 2016

 

Présent au Salon du Livre des auteurs régionaux à Sélestat les 11, 12 et 13 novembre 2016

_____________

2015

 

Invité au Salon du Livre de Colmar stand Hartmann

les samedi et dimanche 21 et 22 novembre

 

Présent au Salon du Livre des auteurs régionaux à Sélestat

les 7 et 8 novembre 2015

 

Présent au Salon Croq'livres

de Sarre-Union

le dimanche 11 octobre

 

Rencontre à la librairie HARTMANN

à Colmar

le samedi 3 octobre

de 15 à 18 heures

___________________________

 

Présent à la Fête du Livre de Husseren-Wesserling

le 27 septembre 2015

 

Invité à la Foire du Livre de Saint-Louis

25 et 26 avril 2015

 

Invité aux Journées

du Livre et du Vin,

à Saumur
19 avril 2015

 

Café littéraire

au

Salon de thé chez Martine

13 Rue de Franche Comté, 67100 Strasbourg

le samedi 7 mars à 16h30

 

5è Rendez-Vous Image

Strasbourg

23, 24 et 25 janvier 2015

Sélection officielle

du livre

 

______________ 2014

 

22 et 23 novembre

Invité à la

Foire aux Livre de Colmar

 

8 et 9 novembre

participant au

Salon AAAA à Sélestat

 

16 avril de 19 à 20 h

Invité de Marcel Quillévéré

France Musique

Les traverses du temps

 

Invité aux Journées

Nationales du Livre

et du Vin, à Saumur

Membre du Jury

du Prix

Jean-Claude BRIALY

 

http://www.livreetvin.com/

programme-2014/les-auteurs-

presents-en-2014/

 

9, 10 et 11 mai

Invité

à la Foire aux Livres

de Saint-Louis

http://www.foirelivre.com/

Cathédrale de Strasbourg

Nichées au creux des collatéraux, les vingt-neuf peintures ouvrent autant de perspectives nouvelles dans les murs de la cathédrale, et par leur lumineux contraste, interpellent la pénombre ambiante. Juste posées là, doucement appuyées contre le grès, elles revendiquent leur statut de visiteuses, elles sont juste de passage, comme nous, spectateurs dans la cathédrale.

C'est la liberté des artistes qui a construit cette exposition.

Il ne s'agissait pas d'illustrer Saint Jean, ni surtout les titulatures du Christ. Il ne convenait pas davantage de décorer la cathédrale qui n'en aurait eu cure. Le propos n'était même pas d'exposer sa foi, ni d'adhérer au texte proposé comme conducteur.

Certains peintres affichent leur foi. D'autres leur scepticisme. D'autres encore peignent, et se taisent ou encore croient en l'homme.

Kaléidoscope. Voilà l'idée et c'est ce que nous montrons. C'est une réconciliation aussi, le tissage de liens nouveaux.

Cathédrale: lieu de prière, de visite, de méditation, de flânerie, de célébration, d'architecture, de musique, de communion. Cathédrale, après une première exposition - envolée d'anges -, que l'on veut aujourd'hui ouvrir, donner en gage, afin que l'art sacré puisse revivre aussi. Ou peut-être, plus subtile

ment pour que l'art puisse se confronter au sacré, sans pour autant lui être servile. Car c'est aussi de cette liberté-là qu'il s'agit.

Alexandre Zahnbrecher

Commissaire de l'exposition

Les artistes

Abtey, Balla, Boisier, Clad, Claus, Danicher, Dejean, Desbouiges, Dyminski, Gagean, Gangloff C, Gangloff P, Greiner, Hartmann, Kniebely-Thur, Koch, Kubler, Lander, Maccheroni, Madani, Metzger, Obrecht, Rauch, Rixens, Roesz, Ruiz, Serre, Steffan, Villaume.

Bethléhem: Tarik el arbaïn amoud

Alexandre Zahnbrecher avec Yasser Arafat à Gaza
Alexandre Zahnbrecher avec Yasser Arafat à Gaza

Après le Printemps Palestinien, et dans le cadre des festivités de l'An 2000, une belle opération à caractère culturel voit le jour. Ainsi, 13 blocs de pierre de Bethléhem sont découpés dans la montagne.Chaque monolithe pèse 2 tonnes. Les pierres sont acheminées vers Strasbourg où elles seront exposées place de la Gare. De là, elles seront acheminées dans 13 ateliers d'artistes pour y être taillées et sculptées.Revenues à Strasbourg, ce seront dorénavant autant de sculptures qui seront montrées au Marché de Noël de Strasbourg, Capitale de Noël.Ensuite elles rejoindront Bethléhem pour y être implantées de façon pérenne à travers la vieille ville, traçant ainsi un chemin de piliers entre Manger Square (Place de la Nativité) et l'Université de Bethléhem. Son nom est Tarik el arbaïn amoud, le chemin des 40 piliers (quarante signifiant beaucoup, comme 36 veut dire beaucoup, en France).

La pose des piliers a malheureusement coïncidé avec le début de la seconde intifada... La paix s'éloignait de nouveau.

Les monolithes à Strasbourg puis les sculptures à Bethléhem

Un jardin de vignes au pied de la cathédrale de Strasbourg

L'Alsace est riche d'une vieille tradition viticole. Dans le cadre de la valorisation du vignoble de Strasbourg, la Couronne d'Or, Alexandre Zahnbrecher a imaginé la mise en place de jardins de vignes rappelant cette tradition et visant à inscrire la cité dans la route des vins dont elle reste éloignée... Le premier de ces jardins a été implanté Place des Tripiers, en bordure de la rue des Tonneliers où transitait au Moyen Age le vaste trafic de vin ensuite chargé sur des bâteaux qui partaient sur l'Ill, au bas de la rue. Des poteaux géants figurent les pieux qui supportent les vignes qui depuis y grimpent. Ces poteaux ont été sculptés par les artistes plasticiens du Groupe du Faisant; ce sont des oeuvres d'art implantées dans la vielle, à quelques pas de la cathédrale.